Le doublé du jeune français

Le talent de Kylian Drumont s'est pleinement exprimé aux GT World Series Showdown 2022 en Autriche !

Kylian Nations Trophee.jpg

Manufacturers Cup

L’équipe Subaru composée initialement de Daniel Solis, Kylian Drumont et de Takuma Miyazono a surmonté l'absence du pilote japonais pour remporter la victoire au Gran Turismo World Series Showdown et prendre 6 points supplémentaires au championnat des constructeurs cette saison.

 

Kylian Drumont et Daniel Solis ont mené une course mesurée et tactique pour s'imposer devant Mercedes-AMG avec près de quatre secondes d'avance, et ce, malgré l'absence du double champion du monde 2020 Takuma Miyazono, testé positif au Covid avant l’embarquement de son vol pour Munich.

 

Kylian de l’équipe française PRiMA Esports a dès le premier stint, imprimé un rythme impressionnant en pneus médiums, remontant sur les deux voitures de tête Chevrolet et BMW, chaussées elles en pneus tendres. Après 17 tours, Daniel Solis l’Américain, prends le volant en pneus durs et a su contenir les assauts de la Mercedes pilotée par Baptiste Beauvois déterminé à prendre l’ascendant sur l’équipage Subaru. En l’absence de Takuma, c’est Kylian qui reprend le volant pour le 3e et dernier relais. Cette stratégie a surpris tant elle était audacieuse. Partant en neuvième position à la sortie des stands, il semblait qu'il y avait beaucoup de travail à faire pour s’imposer, mais comme tout le monde autour de lui, les Chevrolet devaient à nouveau s'arrêter - et la plupart d'entre eux allaient être équipés avec des gommes plus dures - la Subaru a rapidement remonté la grille.

 

Avec tous les arrêts finaux terminés au 34e tour, Ryota Kokubun dans la Toyota était juste devant la Subaru et Lucas Bonelli sur l'AMG en pneus tendres. La bataille ultime entre Mercedes et Subaru s’est jouée dans un suspens insoutenable durant les 14 derniers tours ! Lucas Bonelli a tout fait pour revenir sur Kylian Drumont, mais ses espoirs furent de courte durée, car ses pneus tendres n’ont pas pu tenir plus de 9 tours sur les 14 que comptait ce dernier relais.

 

Alors que Bonelli a été en mesure de faire quelques percées, se rapprochant à 1 seconde de la Subaru, Drumont a été en mesure de gérer le rythme et ne l'a pas lâché jusqu’à la fin. En effet, alors que l'AMG usait ses pneus dans la poursuite, la Subaru a réussi à rétablir un écart de trois secondes avant la ligne d'arrivée.

 

Grâce à ce résultat, Subaru reste invaincu cette saison et compte désormais neuf points, avec les trois points gagnés par Miyazono après sa victoire dans le Round 1 des World Series. Subaru est assuré de rester en tête jusqu'à la troisième manche au moins.

 

Subaru - 9 points

Mercedes-AMG - 5 points

Toyota - 4 points

Nissan - 4 points

Mazda - 3 points

Volkswagen - 1 point

Genesis - 1 point

Nations Cup

Dimanche la deuxième grande finale a été lancée avec une grille de départ défavorable. Kylian partait en 7e position avec la Redbull x2019 Compétition, une voiture extrêmement véloce qui nécessite une maîtrise accrue de ses réflexes. L’ensemble des pilotes avaient adopté des stratégies très différentes et très éloignées des préconisations de la direction de course, si bien qu’il a été difficile pour les commentateurs et les spectateurs d’émettre le moindre pronostic sur l’issue finale. Ce qui était certain était le rythme de Kylian qui en pneus durs sur son premier relais, aussi vite que les pilotes en pneus médiums.

Tour après tour, ravitaillement après ravitaillement notre pilote se rapprochait de la tête de course pour finir P1 au 19e tour et ne l’a plus lâché jusqu’à la fin de la course. Une bataille d’anthologie avec le double champion du monde Igor Fraga, s’est alors lancée au 23e tour dès la sortie des stands de Kylian… Le brésilien ne voulait pas qu’une nouvelle victoire lui échappe. Nous avons vu pour la première sans doute un visage grimaçant du champion ce qui fut le signe pour nous qu’il était en difficulté et en plein dilemme entre sauvegarder sa P2, ses pneus et son carburant, ou partir à la chasse de Kylian.

Il a finalement opté pour le second choix se rapprochant suffisamment au 28e tour pour tenter un dépassement sous le premier tunnel de Trial Mountain, mais c’est avec cette ultime tentative que les performances de la voiture d’Igor Fraga se sont définitivement effondrées ! Il restait à ce stade que trois tours à couvrir jusqu’au drapeau à damier ! Kylian remporte avec style et maîtrise cette finale mondiale des Nations Cup en GT World Series !

Les World Finals qui se dérouleront à Monaco lui tendent les bras.

  1. Igor Fraga (Brazil) – 7 points

  2. Kylian Drumont (France) – 6 points

  3. Ryota Kokubun (Japan) – 4 points

  4. Lucas Bonelli (Brazil) – 4 points

  5. Baptiste Beauvois (France) – 3 points

  6. Jose Serrano (Spain) – 2 points

  7. Takuma Miyazono (Japan) – 1 point

FY8yNNOWAAAEDAx.jpeg
FZBpJFeXkAAR-U6.jpeg

VOIR, REVOIR
LES COURSES

Miniature Manuf Courte copie.jpg

MANUFACTURERS CUP

Miniature Nations Courte.jpg

NATIONS CUP